Photo de Leonor de Recondo

Leonor De Recondo

L’écrivaine et violoniste vient nous présenter son dernier ouvrage: Le grand feu.

En 1699, Ilaria Tagianotte naît dans une famille de marchands d’étoffes, à Venise. A peine âgée de quelques semaines, sa mère place la petite Ilaria à la Pietà. On y enseigne la musique au plus haut niveau et les Vénitiens se pressent aux concerts organisés dans l’église attenante. Ilaria apprend le violon et devient la copiste du maestro Antonio Vivaldi. Le Grand Feu, c’est celui de l’amour qui foudroie Ilaria à l’aube de ses quinze ans, abattant les murs qui l’ont à la fois protégée et enfermée.

C’est ce feu qui mêle le désir charnel à la musique si étroitement et si intensément, jusqu’à les confondre et s’y perdre. Le murmure de Venise et sa beauté sont un écrin à la quête de la jeune fille: éprouver l’amour et s’élever par la musique, comme un Grand Feu. Et Léonor de Récondo de confier : Le Grand Feu, c’est celui qui m’anime, et me consume, lorsque je joue du violon et lorsque j’écris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut